Après Lidl, Aldi (re)découvre les vertus de la distribution traditionnelle !

 

C’est déjà une grande nouvelle en soi, mais Aldi ouvre deux nouveaux points de vente. Le premier à Paris et le second à Nice. Mais ces ouvertures donnent surtout le ton. Aldi va suivre la voie tracée par Lidl en sortant du hard-discount. Ces deux points de vente sont en effet un test sur un nouveau concept, alors que Lidl avait fait ce test dès 2012.

En ouvrant des magasins dans ces grandes villes, Aldi rompt donc avec la tradition des zones commerciales et des périphéries. Désormais, le frais prend ses aises, et la décoration ainsi que l’ambiance ont été repensés pour le confort des clients. Aldi veut ainsi se positionner (comme Lidl) comme un supermarché de proximité, et avec ces points de vente, Aldi voit grand puisque s’étalant sur 1400 m2 environ. Si le magasin niçois affiche 1400 m2, celui de Paris est certes plus petit (980 m2) mais cela démontre aussi l’ambition de l’ex discounter de s’adapter à l’existant.  Et le changement saute à l’œil, car Aldi ne compote pas avancer masqué bien au contraire. Pour preuve, l’enseigne se transforme aussi et devient Aldi Supermarché.  C’est donc un nouvel acteur, qui fait son entrée sur le commerce de proximité. Fera-t-il aussi bien que son concurrent Lidl ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *