Bio et pas cher, est-ce compatible ?

 

Au premier semestre 2016, le bio a encore progressé de 20 % alors que la hausse était déjà de + 10 % en 2015. Autant dire, que ce marché suscite bien des convoitises à une époque morose en ce qui concerne la consommation. Mais ces belles progressions ne doivent pas masquer les problèmes qui se poseront à cette fuite en avant.

Le prix du bio va devenir, sous peu, le cheval de bataille pour continuer à progresser et la marge de manœuvre est encore énorme. Un produit bio est ainsi encore 64 % plus cher que le même produit en « normal ». C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par le magazine Linéaires sur 1000 références

Le surcoût ne se réduit pas comparé à la même étude réalisée en 2009 (72 %) et en 2011 (56%). Retrouvez les chiffres de cette étude directement sur le site du magazine Linéaires.

Toujours est-il, que si le bio veut encore continuer à progresser, il lui faudra encore  accroitre son niveau de confiance, et son niveau de  prix, si il séduit les consommateurs actuels, devra être revu à la baisse pour continuer à s’élargir. Mais le bio peut-il être « pas cher » ou « discount » ? Une question, à laquelle  les acteurs du secteur vont devoir apporter une réponse ou pas…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *