Carrefour et Leclerc, la guerre épistolaire a commencé

Sur son blog, le président du groupe LECLERC explique les raisons, pouvant éclairer les turbulences traversées par l’un de ses concurrents, CARREFOUR…Selon lui, la cotation en bourse (avec les exigences de rentabilité à court terme en découlant) reste la croix du 1er distributeur européen. Michel Edouard LECLERC insiste donc sur une constance de l’entreprise, qu’il dirige : elle ne sera jamais côtée en bourse. Nous en prenons acte…A quand une lettre de Mr OLOFSSON pour répondre à l’intérressé, qu’il n’ambitionne pas de diriger un groupe familial…Après la guerre sur l’image prix (gagné, pour le 1er round, par LECLERC) la bataille se déplace donc sur l’image, et là les dégats seront bien plus visibles.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *