Carrefour s’allie à la Fnac pour peser dans les négociations

 

L’annonce a été rendue publique au début du mois de décembre et s’inscrit dans les nouvelles stratégies, qui doivent être mise en place dans le groupe Carrefour. Toujours est-il que le géant de la Grande Distribution a confirmé une alliance avec la Fnac pour mutualiser les achats de produits électroménagers et électroniques. On comprend que cette décision vise à offrir une meilleure résistance face aux géants du Web, qui ne cessent de grignoter des parts de marché.Tous les produits de ces catégories (tv, électroménager, informatique, …) sont concernés, même ceux proposés par la filiale de Carrefour Rue du Commerce. A l’inverse, les produits culturels sont eux exclus du périmètre de cet accord.

 La Fnac s’allie à Carrefour pour s’imposer sur un marché hyper concurrentiel

Le communiqué de presse des deux enseignes souligne : « Cette coopération devrait être effective pour les négociations fournisseurs de 2018 » mais s’attache à démontrer que les enseignes « maintiendront leurs politiques commerciales propres« .

L’Autorité de la concurrence a, depuis cette date, deux mois pour se positionner sur le sujet. L’arrivée d’Alexandre Bompard (ancien patron de la Fnac) à la tête de Carrefour a du faciliter la négociation. Cet accord entre la Fnac et Carrefour s’inscrit dans l’air du temps, après que les enseignes de Grande Distribution se soient aussi alliées dans le domaine alimentaire.

Cette nouvelle force de frappe permettra aux deux entreprises d’avoir plus de poids face aux géants mondiaux, spécialistes de la production des produits électroménagers et informatiques.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *