Les résultats du premier semestre 2014 confirment que Carrefour est sur la bonne voie.

Leader français de la Grande Distribution, Carrefour a dévoilé, le 31 juillet dernier, ses résultats pour le premier semestre 2014. On pressentait déjà, que la tendance était favorable, au vu des changements opérés depuis plusieurs mois maintenant. Si le résultat opération atteint 833 millions d’euros (+7.9 %), le bénéfice net du groupe bondit aussi de 16.7 % à 274 millions d’euros, le tout pour un chiffre d’affaires de 40.3 milliards d’euros.

Ce dernier, en recul de 1.7 %, a souffert des effets défavorables des taux de change. (Retraité, le CA affiche alors une progression de 4.9 %, ce qui est exceptionnel pour le groupe.

Une tendance qui se confirme et qui pousse à aller dans la même voie

Les (très) bons résultats de ce premier semestre confirment la tendance qui se dégage depuis plusieurs mois. Ainsi la marge opérationnelle du groupe n’arrête pas de progresser représentant aujourd’hui 2.3 % du chiffre d’affaires

La France enregistre même pour le groupe le 4ème semestre consécutif de progression et désormais la rentabilité s’affiche à 3 % pour l’Hexagone. Le résultat est plus que positif, si on tient compte de la situation déflationniste de la France mais aussi de la guerre des prix, engagée entre les différents distributeurs.

Ces bons résultats français sont expliqués par le travail sur les taux de démarque, à la réorganisation logistique du groupe et au travail sur l’assortiment des points de vente.

Le vieux continent reprend des couleurs

Avec une légère hausse de la marge commerciale en Europe à 0.5 % du C.A., Carrefour réussit bien aussi en Belgique et en Espagne mais éprouve plus de difficultés en Italie

Si le chiffre d’affaires en Amérique latine pâtit des taux de change défavorables (-7.2%), le résultat opérationnel du groupe progresse quant à lui de 13.4 % à 247 millions d’euros. (avec une MO à 3.8 % du C.A.).

De son côté, l’Asie perd de sa rentabilité, mais cela s’explique par une consommation ralentie en Chine et par les investissements importants du groupe, qui visent plus ici sur le long terme.

Un avenir radieux ?

Carrefour a affirmé, au cours de cette présentation des résultats du premier semestre, vouloir poursuivre dans cette voie, notamment en ce qui concerne les investissements. Ces dernières représentent déjà 819 millions d’euros sur les 6 premiers mois et le groupe a réaffirmé que sur l’année ceux-ci avoisineraient les 2.5 milliards d’euros. Comme quoi le géant français de la distribution semble enfin renoué avec un optimisme de bon aloi.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *