Casino se félicite de ses résultats pour l’année 2016

Le distributeur stéphanois a dévoilé, le 7 mars dernier, ses résultats pour l’année 2016. Consolidées, les ventes bondissent sur la période de près de 5.7 %  pour atteindre 36 milliards d’euros, alors que le résultat opérationnel lui progressent de 4 % et le marché français n’est pas étranger à cette belle performance du groupe.  Sur le marché historique de Casino, la rentabilité explose de 25 % sur l’année 2016, même si les ventes elles stagnent à 0.8 % mais à 0.3 % (en comparable).

Casino sur le marché français et ailleurs

 

 

En France, Casino gagne 0.1 point seulement de parts de marché. Dans le détail, le marché français sourit à GEANT puisque les hypermarchés du groupe voient le CA croitre de 2.7 % en comparable. Les hypermarchés continuent à réduire la voilure en ce qui concerne le non alimentaire. 2016 restera aussi marqué par une accélération des franchises pour Leader Price et un nouveau concept, Mandarine, pour Franprix.

Monoprix, enfin, confirme sa bonne forme du moment.  Cdiscount poursuit également sa progression avec une réussite de sa marketplace. Au final, Cdiscount voit ses ventes, en comparable, progresser de 13.6 %.

La rentabilité, le cheval de bataille de Casino

 

Le résultat opérationnel courant (ROC) bondit lui aussi de 3.8 % à 1034 millions d’euros (contre 997 en 2015) et traduit la stratégie commerciale ambitieuse du groupe.  En France le ROC s’affiche à 508 millions d’euros contre 337 un an plus tôt.

En Amérique latine, la rentabilité est mise à mal alors que celle du e-commerce se redresse (- 11 millions d’euros en 2016) notamment grâce au développement de la marketplace de Cdiscount.

 

Le président du groupe Casino, Jean Charles Naouri, ne peut que se féliciter de ses résultats :

 

« En 2016, Casino a simplifié son organisation et s’est fortement désendetté. Le Groupe a atteint ses objectifs en France avec un redressement confirmé de sa rentabilité, une forte génération de cash-flow libre et une réduction de sa dette nette. Il se fixe comme objectif de continuer à faire progresser son activité et ses résultats en 2017. Il continuera à s’adapter aux tendances nouvelles de consommation en développant les formats les plus porteurs, premium, discount, proximité et e-commerce. »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *