Des négociations commerciales annoncées plus sereines en ….2019

Les Etats généraux de l’Alimentation avaient laissé croire que les relations entre Grande Distribution et Industriels allaient se détendre. Cependant, les dernières négociations commerciales, qui se sont achevées le 01er mars, confirment le contraire. Les engagements et les annonces publiques n’ont pas été suivis des faits. C’est ce que révèle une enquête réalisée autour de ces négociations 2018.

Il en ressort, qu’une dégradation tarifaire a été constatée par rapport en 2017 (-1.1 % contre – 0.6 % l’année dernière).

Dans l’alimentaire, seuls 25 % des fournisseurs ont réussi à décrocher une hausse tarifaire (contre 38 % l’année précédente), alors que les baisses consenties par d’autres industriels ne sont pas compensées par d’éventuelles augmentations de volume. On peut donc présumer, que les conditions vont encore se dégrader avec les animations et autres promotions de l’année à venir. On aurait pu croire en 2017 à une embellie, qui aura donc vite été démentie cette année. Les industriels ont dénoncé le retour du déréférencent comme arme de négociation de la part des distributeurs. Autant dire que les mesures annoncées lors des EGA sont attendues avec une certaine impatience par les industriels. Plus de contrôle donc à venir en perspective pour les prochaines négociations en 2019. C’est une annonce que l’on entend chaque année en cette période, même si il est vrai, qu’une loi est déjà annoncée ….

 

Alors à votre avis, les prochaines négociations seront-elles plus sereines que ces dernières ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *