Le drive est-il rentable ? Une première réponse d’Intermarché

On savait déjà l’attrait du drive sur les grandes enseignes de distribution.  Gilles BRIANT, le responsable marketing d’Intermarché, nous confirme la rentabilité d’un drive, accolé à un magasin avec son site de e-commerce, soulignant néanmoins la perte de rentabilité, dès lors que ce site de vente en ligne ne propose pas le retrait des courses, mais impose la livraison à domicile. Rien de bien neuf, au vu de la logistique et des coûts, engendrés par la livraison. Avec 15 drive actuellement, dans lesquels la commande est disponible 3 heures après la saisie sur Internet,  INTERMARCHE ambitionne d’atteindre les 100 unités avant la fin de l’année et près de 600 ans dans les deux ans à venir (Rappelons, que le groupement des Mousquetaires compte 1700 magasins, parmi lesquels 200 proposent déjà un service de vente en ligne). L’enseigne réfléchirait à des drives solos (comme la majorité des enseignes) mais aussi à des drives mobiles …

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *