La FNAC, des problèmes récurrents pour un buzz réussi

Toutes les enseignes commerciales connaissent des problèmes informatiques lors des changements de prix ou de changement de fichiers. Ces opérations de maintenance se déroulent dans la quasi – totalité des cas la nuit et le lendemain il faut alors courir pour corriger manuellement les erreurs. Souvent les consommateurs ne s’en rendent même pas compte et lorsque l’erreur est trop importante, on voit alors les « Erratum » fleurir sur les vitrines des magasins concernées.La FNAC a connu pareille mésaventure puisque le prix de la console NINTENDO 3DS XL blanche s’est subitement affiché à 59.90 € en lieu et place du tarif officiel de 184.90 €. Une aubaine donc que les Internautes se sont empressés de communiquer via les réseaux sociaux….On comprend alors la multiplication des commandes.

Quelle déception alors lorsque la direction de la FNAC a fait savoir qu’elle n’honorerait pas les commandes passées contrairement à ce que l’enseigne avait pu faire par le passé. Car la FNAC est coutumière de ce type d’erreurs, à un tel point que l’on peut se demander si il ne s’agit pas d’une manière (détournée) de « faire le buzz ». Pas sûr pourtant que les adhérents au groupe de protestation créée pour l’occasion sur FaceBook acceptent sans broncher un tel volte-face.

En septembre 2012, je m’interrogeais déjà sur ces erreurs répétitives, alors qu’en juin 2012 je croyais déceler une nouvelle arme marketing plus que contestable

D’après vous, cette nouvelle erreur est-elle seulement le résultat d’un « bug » informatique ou masque-t-elle une politique délibérée ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *