La FNAC souffre mais espère

Si les résultats de 2013 laissaient espérer une bonne année 2014, ceux du premier trimestre 2014 anéantissent les espoirs d’Alexandre Bompard, le PDG de la FNAC. Le chiffre de 839 millions d’euros traduit une baisse de 2.4 % (la baisse se limite à 1.5 % si on se réfère à un taux de change constant et à 1.1 % à magasins comparables).

Les résultats sont, quoi qu’il en soit, moins favorable que ceux publiés pour l’année 2013 et notamment pour le dernier trimestre de l’année dernière (+0.6 %). Cependant, au regard des marchés sur lesquels la FNAC opère (ces marchés étant en fort recul), la FNAC s’en sort néanmoins plutôt bien puisque confortant ses parts de marché. Cette « limitation de la casse » ne doit pas non plus masquer la bonne performance des nouvelles familles de produits (Papeterie, Téléphonie, Jouets,…) vendus par l’agitateur culturel et qui représentent déjà 8 % des ventes.

La France représente presque 70 % de l’activité du groupe avec un chiffre d’affaires de 585 millions d’euros. La baisse n’est que de -1.4 % (-0.7 % à magasins comparables) et peut laisser encore le distributeur croire à un redressement, d’autant plus que 4 nouveaux magasins (Boulogne sur Mer, Compiègne, Beauvais et Le Puy en Velay) en franchise devraient venir rejoindre les 107 points de vente du distributeur.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *