Les hypermarchés Casino continuent à souffrir en 2017

 

En France, les supers sauvent les hypers. Au Brésil, l’inflation et la croissance ralentissent.

 

Ce sont les supermarchés qui sauvent les résultats de Casino en France pour ce premier trimestre 2017. Les hypermarchés, qui ne représentent que 24 % du CA dans l’Hexagone, reculent de 1.9 % si l’on se base sur les magasins comparables. Le constat est donc le même que chez le concurrent, Carrefour, les hypermarchés n’arrivent pas à redresser la barre. Seule l’enseigne Leclerc tire son épingle du jeu.

Mais cette contre-performance des hypermarchés pour ces trois premiers mois de l’année n’empêche pas le groupe de renforcer leurs ambitions avec un objectif affiché d’une croissance de 15 % du résultat opérationnel en France en 2017 et de 10 % pour l’ensemble du groupe.

 

Des supermarchés en hausse pour Casino  

 

Mais Casino peut néanmoins se féliciter sur la même période d’une bonne tenue de ses supermarchés, qu’il s’agisse des Supermarchés Casino (+1.9 %), Franprix (+1.4 %) et Monoprix (+2.1 %). Casino n’a pas manqué de souligner que cette dernière enseigne a vu sa fréquentation croitre de 3 % . Cependant, Casino a fermé des magasins (les moins rentables) et réorganisé son parc de magasins (5506 points de vente). Ainsi, à périmètre constant, les ventes de la proximité reculent eux de 4 %, alors que le CA e-commerce France   ne progresse que de 0.2 %. On notera cependant que Cdiscount, lui, a vu son CA progresser de 4 % à 472 millions d’euros.

 

 

  casino t1 2017

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *