Intermarché et Casino assignés en justice …encore !

Le Ministère de l’Economie poursuit son combat pour la « moralisation » des négociations entre les géants de la distribution et les fournisseurs. C’est la centrale d’achat INCA, qui est cette fois-ci visée par l’assignation de la répression des fraudes. Les deux distributeurs de cette centrale commune, à savoir Intermarché et Casino, sont accusés d’avoir réclamé en 2015 des remises supplémentaires sans contrepartie après la fin officielle des négociations (1er mars).

La répression des fraudes explique que « Les fournisseurs n’ayant pas fait droit à ces demandes financières ont subi des mesures de rétorsion «

 

Casino et Intermarché, prêts à se défendre devant la justice

 

Le ministère de l’Economie réclame une amende de 2 millions d’euros (quand même) à chacun des deux distributeurs concernés. Deleur côté, Intermarché et Casino ont déjà fait savoir qu’ils feront connaître leurs arguments devant la justice et s’empressent de souligner que les 13 sociétés concernées par ces « réclamations abusives » sont des multinationales du secteur de l’hygiène parfumerie. On devine déjà, que les deux distributeurs entendent clarifier la situation en expliquant clairement qu’il ne s’agit en rien de « petits » fournisseurs, bien au contraire.

C’est une procédure de plus, que le Ministère de l’Economie engage donc en expliquant un « contexte général de tension des relations commerciales entre certaines enseignes de la grande distribution et leurs fournisseurs »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *