Intermarché réussit son coup avec la promo Nutella

 

Le marketing est une science pour certains. Dans tous les cas, Intermarché a réussi à atteindre l’effet souhaité (même si désormais les messages seront modulés de la part de l’enseigne). Il faut dire, que forte de ses résultats encourageants de l’année 2017, Intermarché nourrissait l’ambition de commencer l’année de manière agressive et ambitieuse. Les « 4 semaines les moins chères de France » devaient confirmer cette volonté.Comme tous les autres distributeurs, Intermarché promettait des remises jamais vues et des bons plans imbattables avec des offres représentant jusqu’à 70 % de remise. Personne ne s’y méprend, mais Intermarché savait pertinemment qu’en offrant une réduction de 70 % sur un des produits de grande marque, préférés des Français, en l’occurrence le pot de Nutella dans sa version familiale (950 grammes), les émeutes n’étaient pas impossibles.

Des émeutes pour une promo, un phénomène bien connu des spécialistes du marketing

 

Aujourd’hui, on s’émeut de ces scènes de violence, vécues dans certains points de vente de l’enseigne et c’était pourtant prévisible.

 

  1. On casse le prix d’un produit star et incontournable des ménages français. Proposé à 1.41 €, le pot de 950 grammes de Nutella s’affiche en moyenne à plus de 4.50 €, comme l’atteste cette capture de prix sur le site de Leclerc effectué le 28/01

 Nutella

  1. On crée un sentiment de frustration en limitant le nombre de pots achetés à 3 par jour, ce qui incite les consommateurs à vouloir repartir avec leurs 3 pots. C’est presque un du
  2. On choisit un produit qui se conserve bien et longtemps, permettant un stockage

On obtient le résultat recherché. Le groupe Ferrero peut se désolidariser d’Intermarché après coup, mais le coup de pub est fait pas pour la pâte à tartiner certes. (Pour Nutella, le travail va être compliqué désormais pour faire comprendre que son pot de 950 grammes n’est pas inférieur à 1.41 € en ce qui concerne le prix de revient). En revanche, même si Intermarché est montré du doigt, les Mousquetaires ont réussi à souligner en deux jours qu’ils étaient dans la course pour être les distributeurs les moins chers de France…..

Ce 31 janvier, un projet de loi devrait encadrer les promotions et éviter que cela se reproduise, une manière supplémentaire pour Intermarché d’avoir fait le buzz sans risque de se faire évincer de la plus haute marche du podium.

Et vous, les émeutes pour le Nutella, cela vous inspire quoi ?

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. février 7, 2018

    […] Un autre volet attendu concerne les promotions, qui sont désormais encadrées pour éviter les tarifs abusivement bas. On ne veut plus voir les scènes d’émeutes comme on l’a vu il y a quelques jours avec le Nutella chez Intermarché. […]

  2. février 13, 2018

    […] progressant de 0.5 point. Certes, les promotions des indépendants, dont celles qui ont déclenché les émeutes liées au Nutella, ne sont pas étrangères à cette progression. Avec son enseigne discount Netto, Intermarché […]

  3. février 21, 2018

    […] personne ne veut plus revoir les scènes d’émeutes lorsqu’une promotion sur le Nutella dans les points de vente Intermarché avait créé une forme d’hystérie. Certes, le gouvernement promet de faire adopter une loi, qui […]

  4. avril 3, 2018

    […] avec son enseigne phare Intermarché, ont fait parler d’eux en ce début d’année 2018 avec des promotions, qui ont déclenché non seulement des émeutes mais aussi la colère des autorités publ… Dans ce contexte, le groupe peut néanmoins se féliciter de ses bons résultats en 2017, en […]

  5. avril 12, 2018

    […] mais aussi par les promos jugées indécentes proposées par certains (et il est certain que celle d’Intermarché sur le Nutella a choqué les responsables […]

  6. mai 14, 2018

    […] Le panéliste Kantar Worldpanel a dévoilé les résultats des parts de marché pour la 4ème période de 2018. C’est encore Intermarché, qui s’illustre puisque le groupement gagne encore 0.3 point. C’est la 12ème période consécutive de progression pour les Mousquetaires. Depuis un an, Intermarché tire les bénéfices de son agressivité commerciale, avec les promos et une image prix toujours soignée. Depuis 2016, Intermarché baisse ses prix, et les résultats se font donc sentir depuis plusieurs mois, et il n’est plus utile de rappeler les efforts faits sur les promos depuis la triste (mais si bénéfique) histoire de la promo Nutella. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *