La France tire Auchan vers le bas

Désormais, la France ne représente plus que 33.5 % du chiffre d’affaires d’Auchan et l’Hexagone ne figure pas parmi les points forts du groupe nordiste. La perte de part de marché en France affecte le spécialiste des hypermarchés géants. A Fin 2014, les ventes en France reculent ainsi de 2.2 %. Certes, Auchan peut s’expliquer en mettant en avant la baisse de prix consentie au cours de l’année passée, mais qu’importe. Oui Auchan a gagné de nouveaux clients (+0.9 %), oui Auchan a vu le nombre d’articles vendus progresser (+0.3 %) et le prix moyen de ces derniers s’accroitre (+1.9 %) mais cela ne suffit pas à compenser les difficultés du groupe.

En 2014, le bénéfice net a fondu de 25.2 % à 574 millions d’euros (les ventes se sont maintenues en affichant 1.5 % de hausse à 63 milliards d’euros). Pire encore, le résultat d’exploitation recule de 15.8 % (de11.6 % à charges constantes) à 1.09 milliard d’euros. Pour expliquer ces résultats en demi-teinte, on peut se retourner vers l’Europe de l’Est et l’Europe Centrale mais aussi vers la Chine, où Sun Art, sa filiale, explose.

Alors que la guerre des prix ne semble pas être définitivement stoppée, Auchan va-t-il pouvoir supporter longtemps une telle érosion de ses marges ? Rien n’est moins sur d’autant plus que la redistribution des cartes dans la Grande Distribution, depuis quelques mois, change la donne.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *