Lactalis – Leclerc, un duel mais jusqu’ou ?

Se présentant comme le (seul) défendeur du pouvoir d’achat, Michel Edouard LECLERC justifie sur son blog l’éviction des produits du groupe LACTALIS de ses rayons. Ainsi, le 3ème groupe laitier mondial (avec un CA, 2009, de 8.5 milliards d’euros dont 56 % à l’international) , LACTALIS voit ses marques (LACTELPRESIDENTROQUEFORT SOCIETE – …) retirées des rayons des centres LECLERC, qui affichent en lieu et place des produits leurs arguments « Non aux hausses de prix injustifiée ». Environ 200 références sont concernées.

Ainsi, initiant un rassemblement des producteurs de lait autour de ses valeurs, LACTALIS clame son refus de brader ses produits à l’enseigne, quitte à s’amputer d’une partie de son activité. De l’autre, LECLERC se pose comme le rempart aux hausses injustifiées, et masquant, selon eux, un accroissement intolérable des marges. Le bras de fer est engagé avec deux principales interrogations ?

  1. Les consommateurs vont-ils donner raison à LECLERC (contre LACTALIS et les producteurs de lait) ou au groupe familial de Laval (contre la pression exercée contre les agriculteurs) ? Certes, le débat demeure bien plus vaste, mais le plan média des deux acteurs cristallisent l’enjeu autour de ces deux thèmes récurrents …
  2. En fonction du comportement du consommateur, quelle sera l’attitude des principaux concurrents de la Grande Distribution ? Car, implicitement, si on admet que LECLERC s’est battu pour le consommateur, c’est reconnaître que les autres ne l’ont pas fait…Or, la bataille d’image entre ces géants de la distribution se déroule essentiellement, ces derniers mois, sur leur image prix…

La bataille sera rude et complexe, d’autant plus que dans le souci de rationaliser leurs outils industriels, les sociétés LACTALIS ont entrepris, depuis plusieurs années, de produire également ces fameuses M.D.D. (Marques de Distributeurs). Difficile d’imaginer qu’aucune entité du groupe laitier n’intervient pour celles de LECLERC…

D’un autre côté, quelques jours seulement, après la mise en place de ce boycott, les produits LACTALIS se retrouvaient déjà dans quelques rayons de centres LECLERC, supposant la mise en place d’un réseau parallèle ( Grossistes, Contact directs auprès du fournisseur,..), ce qui ne risque pas de clarifier la situation (pour les consommateurs).

Ainsi, le  26 mars, une vingtaine d’éleveurs laitiers, apparentés à la FDSEA, ont investi le centre LECLERC de POITIERS, afin de protester contre le boycott de l’enseigne des produits du groupe LACTALIS., se contentant d’arracher les étiquettes informatives en rayon, mais promettant un durcissement si ce boycott devait se prolonger.

Pour mieux comprendre l’importance de cette opposition, rappelons que LACTALIS c’est aussi (et surtout) pour les centres LECLERC :

  • ROITELET
  • BOULE D’OR
  • LES PETITS AMIS
  • LEPETIT
  • ROUY
  • PRESIDENT
  • PRIMEVERE
  • RONDELE
  • BRIDELIGHT
  • BRIDELICE
  • YOCO
  • NESTLE NESQUICK
  • LA LAITIERE
  • B.A.
  • MATIN LEGER
  • JOUR APRES JOUR
  • EVEIL
  • LACTEL
  • PICOT
  • MARIN
  • CHAUSSEE AUX MOINES
  • CELIA
  • LOCATELLI
  • BBA
  • CALCIONE
  • PROLACTA
  • TENDRIADE LE VEAU
  • EUROVO
  • VOREAL
  • GALBANI
  • LOU PERAC
  • ISTARAT
  • BEULET
  • FOCHAT
  • SALAKIS
  • LANQUETOT
  • SOCIETE

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. août 24, 2016

    […] producteurs mais à un distributeur et encore pas le plus petit : Leclerc. C’était en 2011 et Lactalis et Leclerc faisaient déjà la une des médias ! Et le groupe n’en était pas à son coup […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *