Le Brésil, un eldorado pour Carrefour ?

Fin novembre 2010, le groupe français de distribution annonçait la provision d’une charge exceptionnelle de 550 millions d’euros, pour faire suite à un rapport du cabinet KPMG, qui succédait au cabinet DELOITTE pour auditer la filière brésilienne du groupe.  Cette annonce avait fait dévisser le titre CARREFOUR.

On suppose désormais une mise en cause du cabinet DELOITTE dans ces pertes exceptionnelles, et CARREFOUR pourrait, dans les jours prochains, attaquer.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *