Le drive poursuit sur sa lancée

La dernière étude de Nielsen et de la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance) confirme nos propos et nos ressentis sur ce phénomène du drive. En 5 ans, le drive s’est installé partout puisque l’on dénombre, en avril 2015, 3428 sites drives en France. Bien évidemment, il existe de grandes disparités, entre les établissements accolés aux hypermarchés et les sites décalés. Mais toujours est-il, que ce nouveau mode de croissance, que Leclerc et Auchan ont immédiatement soutenu (et aujourd’hui, aucune enseigne de la Grande Distribution, n’est étrangère à ce phénomène), a séduit près d’un consommateur sur 4.

Le drive et la Grande distribution

Les promesses d’un avenir heureux avec le Drive

1 consommateur sur 4 plébiscite le drive

Véritable relais de croissance pour le commerce (les ventes du drive ont évalués à 4 % de la distribution alimentaire en France, ce qui n’est plus anecdotique), le drive a désormais conquis le territoire, qui apparait comme parfaitement couvert. Preuve en est, les drives se créent moins aujourd’hui qu’hier. Si on comptait, pour l’année 2012, l’ouverture de 1.9 drives par jour, le rythme s’est abaissé à 1.2 par jour au premier trimestre 2015.

A l’inverse, si les ouvertures se font moins nombreuses (et on le comprend aisément, en analysant la couverture quasi-totale du territoire), cette forme de distribution, elle, ne cesse de progresser, avec notamment un record historique en mars 2015 avec une hausse de 22.5 % de l’activité à 253 millions d’euros.

Un succès pour un marché mature ?

Ce succès du drive se traduit aussi par l’attrait qu’il exerce auprès d’enseignes spécialisées, qu’il s’agisse de jardinage, de bricolage ou même de jardinerie. Alors, le drive, contrairement à ce que pensent déceler certains spécialistes, n’est pas mort, bien au contraire mais il ne va cesser de se développer, quitte à devoir prendre de nouvelles formes comme le « Click & Collect »….

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *