Le retour des marges arrières, nouvel épisode

Alors que la LME ambitionnait notamment de lutter contre la surpuissance des distributeurs face aux industriels, certains de ces derniers dénoncent la mauvaise application de la philosophie de cette loi, soulignant le retour des tant décriées marges arrière avec l’explosion des nouveaux instruments promotionnels (NIP).  Ainsi, lorsqu’un prospectus s’étale sur deux week-ends, alors qu’il n’en était prévu qu’un, le budget du fournisseur explose…

En outre, les enseignes incluent une demande de garantie de marges – juridiquement plus acceptable que la clause de garantie de marges – , imposant aux industriels de « payer le manque à gagner sur l’exercice précédent en terme de marge pour le distributeur », avant même de négocier pour l’année à venir (On notera aussi, que certains n’hésitent pas à signer des accords, applicables ….5 mois après les négociations, un délais précieux lorsque l’on ne cesse de parler de hausses des matières premières).

Les stocks déportés ou avancés, ou le cross-docking, sont aussi dénoncés, puisqu’ils laissent les couts de gestion et de logistique aux industriels, tant que leurs produits ne sortent pas des entrepôts. Ces charges imputables aux fournisseurs masquent aussi un transfert de propriété, puisque jusqu’à ce départ (de l’entrepôt), les marchandises appartiennent au fabricant, et que les délais de paiement ne commencent que le jour de leur sortie….

Les exemples de telles dérives pourraient être multipliées, comme l’envolée des pénalités de retard de livraison (doublées chez CARREFOUR),…D’autant plus, que les distributeurs s’entourent de précautions juridiques…Ainsi , depuis le 7 avril, on voit réapparaitre le lait LACTEL dan les centres LECLERC. Le conflit opposant l’enseigne à LACTALIS est loin d’être terminé, mais les accords signés prévoyaient une participation du producteur aux prospectus de l’enseigne…Aucune des deux parties n’a osé rompre cet accord.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *