Leclerc engagé dans les nouvelles formes du commerce

Avec 144 drives à la fin novembre 2011 (parmi lesquels 86 sont adossés à un hypermarché et 58 dits « déportés), Leclerc devance donc ses principaux concurrents  même si les 330 unités de Système U ne peuvent être comparés, puisque basés sur le picking.  Les centres Leclerc ont réalisé un C.A. de 405 millions d’euros, attestant de l’importance de ces drives dans l’évolution du chiffre d’affaires. Mais en prévoyant un C.A. de 1.5 milliards d’euros à l’horizon 2015, Leclerc affiche donc son optimisme quand à cette nouvelle mode de distribution.  Le groupement a même annoncé son ambition d’ouvrir un site de e-commerce non alimentaire au cours du 3ème trimestre 2012. Ce futur portail disposera donc de la puissance de ce réseau de drive, alors que le concurrent attaqué (Cdiscount et Casino) a déjà fait les preuves de cette forme de distribution. La rentabilité du drive reste aussi à la hauteur des ambitions du groupement d’indépendants, puisque le groupe l’affiche à 22 % en brut contre 2.5 à 3 % en net.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *