Leclerc mise sur le Digital et affiche son ambition numérique

 C’est aux journées de l’Institut Français du Merchandising (IFM), que Michel-Edouard Leclerc a clairement affirmé que son enseigne avait de hautes ambitions pour l’économie digitale. Si Internet ne représente que 6 % des ventes actuellement, le ratio devrait, à en croire l’emblématique homme d’affaires, atteindre 10 % d’ici 2020.

5 ans pour que Leclerc réalise 10 % de ses ventes sur la Toile

 

 Le digital n’est donc pas anodin pour les centres Leclerc. Cette transformation, car c’est bien de cela qu’il s’agit, n’est pas une révolution mais bien une adaptation au commerce multi canal, qui séduit de lus en plus aujourd’hui. Anticiper pour s’adapter, Leclerc connait les enjeux du Digital pour la Grande Distribution.

Pour parvenir à cette ambition, les hypermarchés Leclerc multiplient les expériences et les initiatives (livraison des vins commandés en ligne, lancement prochain des sites de e-commerce pour la parapharmacie,  ….). Mais le groupement d’indépendants espère bien aussi capitaliser sur le succès et l’attractivité de ses drives. Le drive pourrait (et c’est déjà en phase de déploiement) permettre d’ouvrir les portes à d’autres commerçants. Une Marketplace mais bien réelle cette fois-ci, ce qui pourrait aussi venir renforcer le point faible de ce nouveau canal de distribution : ses marges. Le Drive, faut-il le rappeler, pèse pour 2.4 milliards d’euros pour Leclerc, alors l’ambition des 10 % est certes ambitieuse mais pas utopique.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. janvier 6, 2016

    […] Les hypermarchés Leclerc espèrent bien réussir le passage au multi-canal. Pour preuve, l’ambition affichée est bien de passer à 10 % du CA en digital.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *