Leclerc veut s’occuper des voitures sur ses parkings

La croissance n’est pas que digitale, et les centres Leclerc le savent plus que quiconque. Ainsi, l’enseigne d’hypermarchés a lancé une étude sur la potentialité des futurs centres L’auto E. Leclerc. Il faut dire, qu’avec 107 centres automobiles, Leclerc est à la traîne dans ce secteur, d’autant plus que l’étude montre que le potentiel est plus de 330-340 centres auto.

Mais les hypermarchés du groupe ne se bousculent pas pour autant, puisqu’une vingtaine d’adhérents auraient déjà donné leur accord pour une implantation avant 2017. Et pourtant à une époque où le multicanal devient la règle, on comprend les forces et les atouts d’implanter ce genre de centres auto sur le parking des hypermarchés du groupe. La centrale réussira-t-elle à convaincre ses adhérents ?

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *