Lidl n’est plus un hard-discounter ? Info ou Intox ?

Lidl

On le devinait depuis des années, on le sentait depuis des mois, mais c’est désormais officiel. Lidl n’est plus un hard-discounter. En tout cas, l’enseigne allemande clame haut et fort cette vérité et fait tout pour gommer ce qui pourrait être contraire à cette ligne de conduite, depuis la dernière convention Lidl.

Les publicités LIDL (livré tous les jours, des produits du terroir, les grandes marques présentes en stock, …) en sont un parfait exemple. On pourra se souvenir, que le groupe avait déjà affiché la couleur il y a plusieurs mois. Toujours est-il, que même si l’enseigne allemande multiplie les grandes déclarations, elle reste, aux yeux des consommateurs, le champion du hard discount Et pourtant, il faut bien reconnaitre les efforts déployés par Lidl comme, par exemple, en ce qui concerne les ressources humaines. (Dans les années 2000, les Prud’hommes devenaient l’annexe des DRH de la société allemande).

Le boss Frédéric Fuchs explique le développement par un mot : simplicité. Simplicité dans l’assortiment avec moins de 2.000 produits, simplicité dans la gestion des stocks, simplicité dans le prix décidé au niveau national, simplicité dans les promotions …… Pour marquer le tournant de Lidl en France, la simplicité doit aussi s’accompagner de l’excellence, car la nouvelle signature de Lidl fixe la barre très haut : « Le vrai prix des bonnes choses « Le « Supermarché de proximité à assortiment sélectionné » a donc définitivement tourné la page du « L’idéal c’est Lidl ». Il va maintenant falloir le leur démontrer.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. décembre 3, 2015

    […] Même si l’enseigne le clame haut et fort, le chemin reste long pour Lidl qui veut dire adieu au hard-discount.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *