L’or blanc suscite convoitises et appétit

Avec une consommation qui se développe fortement dans les pays en voie de développement, le lait (et ses produits dérivés) constitue un secteur, pour lequel les acteurs se battent dans l’accession au gigantisme.  C’est ce que prouve la bataille engagée entre LACTALIS et PARMALAT (nous y reviendrons) depuis plusieurs semaines, alors que YOPLAIT était, en mars dernier, racheté par General Mills.

Avec des marges relativement faibles, une forte volatilité de la matière première, les acteurs du secteur sont contraints de grandir (et donc racheter des concurrents)  si ils veulent exister sur le marché mondial. Le Centre national interprofessionnel de l’industrie laitière (CNIEL) souligne qu’ « à moyen et long terme, le développement de la demande mondiale en matière de lait et de produits laitiers est assez soutenue. »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *