Marques nationales, une tendance à l’inflation

Le magazine 60 millions de consommateurs réalise régulièrement un test, consistant à acheter une centaine d’articles alimentaires, et une trentaine  de produits ménagers, avec comme seul critère de choix : la constance et les marques nationale. Ainsi, le baromètre reflète – t  – il une réalité plus pragmatique que les différents indice de l’I.N.S.E.E. (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques).

Le prix de ce chariot est passé 256 €en février à 263.50 en aout soit une augmentation de 2.93 %. On est donc loin de l’atonie, proclamée par les enseignes elles – mêmes mais aussi par l’I.N.S.E.E. Dans le détail, on n’est pas surpris de voir le café truster les plus fortes hausses, de l’ordre de + 16 % pour la marque Carte Noire, mais aussi du côté des farines, dont le cours de blé fait s’envoler le prix de la traditionnelle Francine (+ 7 %), ou encore de la confiture Bonne Maman (+ 10.2 %), …Les produits d’entretien eux ne connaissent pas une telle flambée.

La disparité est également de mise entre distributeurs, puisque si Intermarché et Casino caracole en tête (+ 3.3 %), c’est Carrefour, qui clôture la marche (+1.5 %). La publicité massive du 2ème distributeur mondiale sur sa baisse de prix n’y est certainement pas étrangère. A l’inverse, Auchan (+2.5 %) et Système U (+2.4 %) devancent étrangement Leclerc (+2.8 %), dont l’engagement phare en ce début d’année, avait été de maitriser l’inflation en dessous de …2 %. Pari perdu donc pour le champion de l’image.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *