MATCH va-t-il survivre à l’hémorragie ?

2016 aura encore été une année noire pour les supermarchés Match qui auront fermé 7 points de vente en 2016. En deux ans, le parc sera ainsi passé de 140 à 120 supermarchés, et l’hémorragie devrait se poursuivre. On se souvient de la décision prise en juin 2015 et qui s’inscrivait dans un objectif de réorganisation à en croire la direction de l’enseigne :

« Des sites déficitaires depuis de nombreuses années, touchés par une forte dégradation de la conjoncture économique et une concurrence féroce »

Les fermetures de 2016 répondent aux mêmes objectifs de réduction des coûts et donc à la fermeture des magasins déficitaires. Mais si les supermarchés Match ont pu enregistrer, en 2015, un CA de 1068 millions d’euros, ce dernier a reculé de 13 % en deux ans. La rationalisation, initiée par le groupe Louis Delhaize, porte néanmoins ses fruits, que ce soit à travers ses fermetures ou encore avec le rapprochement avec Carrefour pour les achats. Les 29 millions de perte nette en 2013 se sont ainsi transformés en 13 millions en 2015.

Ce qui laisse supposer de derniers efforts, qui devraient se marquer par de nouvelles fermetures. Mais l’effort de rationalisation a-t-il un sens si à terme les supermarchés Match risquent de devenir rarissimes ?

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *