Les négociations commerciales, un marché de dupes pour l’ANIA

L’Association Nationale des Industries Alimentaires (A.N.I.A.) risque de susciter bien des réactions après l’invitation effectuée par le président de l’association, M Jean René Buisson, auprès du président de la République, M François Hollande. Il l’invite donc à tenir ses engagements de campagne et à veiller à la stricte application de la LME principalement dans le cadre des négociations commerciales, qui touchent à leur fin.




Dénonçant la suppression de 5.000 emplois en 2012 suite à ce non-respect (notamment en ce qui concerne la prise en compte de la hausse des matières premières), M Buisson prédit que si rien n’est fait 2013 verra aussi la destruction aussi importante d’emplois. Sortant de la traditionnelle langue de bois, le président Buisson et donc toute l’association met directement en cause « tous les distributeurs sans exception » qui se seraient ainsi mal conduits au cours de ces négociations.

Prévisible, que les distributeurs sortent du bois dans les jours à venir, annonçant leur différence….Le porte parole de Système U n’a-t-il pas annoncé la semaine dernière :

Nous, on essaie de comprendre ce qui motive ces hausses qu’on nous réclame. Parfois les motifs sont réels, parfois moins.

Les réactions, comme prévues, se multiplient et chacun y va alors de sa tirade avec une sortie remarquée de Leclerc, à retrouver ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *