Plus fort que le Nutella d’Intermarché, Ariel de Leader Price

 

Décidément, ce sont bien les promotions des hypermarchés et des supermarchés, qui font couler le plus d’encre aujourd’hui. On se souvient de l’hystérie collective au cours d’une des dernières promos du groupe Intermarché. Il avait suffi de proposer du Nutella à – 70 % pour que l’on observe des mouvements de colère insoupçonnable et insoupçonnée. Aussitôt les autorités s’étaient émues de la situation, suivi par les distributeurs eux-mêmes et des industriels. De grands noms de l’industrie agro-alimentaire s’en sont même pris ouvertement aux distributeurs, comme le patron de Nestlé notamment.

Consommateurs, distributeurs ou clients, qui sont les responsables des promos ?

Ces promotions agressives, déjà dénoncées par la distribution elle-même puisque menaçant des marges déjà faibles, ne sont-elles pas finalement la conséquence de l’envie des consommateurs. On a beau nous parler de circuits courts, de vanter les bienfaits du bio, de mettre en avant les vertus du juste prix payé à l’agriculteur, il suffit d’une promotion pour que chacun se retrouve sûr de faire une bonne affaire. Mais nous, consommateurs, n’agissons alors que par rapport à notre situation personnelle et à nos désirs sans penser à l’intérêt général. L’histoire du Nutella n’aura même pas servi d’exemple. On en a lu des témoignages de personnes scandalisées, outrées par ces comportements filmés dans les rayons des supermarchés …

Et pourtant, personne n’en tire la leçon. Les consommateurs sont toujours en attente de la promotion, qui les poussera à l’achat, et les distributeurs de l’offre marketing, qui leur permettra de soigner leur image prix. Pour preuve, le dernier dépliant publicitaire de Leader Price (une enseigne, prise au hasard parmi les kilos de prospectus reçus chaque année dans notre boite aux lettres). L’enseigne discount de Casino promet en effet sur des produits de marque nationale (Ariel et Perrier pour ne pas les citer) une offre « 100 % gratuit pour le 2ème » Vous en achetez un au prix normal et vous repartez avec deux produits. Il s’agit bien d’une promotion (avec un mécanisme indirect par rapport au Nutella) mais nul doute que les stocks vont vite fondre ….

Promotion Leader Price

D’après vous, le consommateur n’a-t-il pas une grande responsabilité dans cette course (mortelle) au prix le plus bas ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *