Promo en Grande distribution : le projet de loi !

C’est donc au cours du Conseil des Ministres du 31 janvier dernier, que le projet de loi pour l’équilibre des relations commerciales a été présenté. Faisant suite aux Etats Généraux de l’Alimentation, le projet n’est en rien un cadre précis, mais appelle par contre des mesures à venir, à prendre par ordonnance.

On se souvient, que les Etats Généraux (et donc ce projet de loi) sont nés de la volonté de permettre aux agriculteurs de vivre de leur activité. Le juste prix était donc omniprésent au cours des débats.

 

 

Un encadrement bien trop vague pour entrainer de véritables changements

 

Certes, le projet de loi prévoit bien, que désormais le contrat de vente ne pourra pas intervenir sans que le producteur (ici l’agriculteur) n’ait proposé un prix de vente acceptable. Mais c’est uniquement un rappel du bon sens et de la loi elle-même.

Reste à savoir, comment les négociations entre industriels et grande distribution vont pouvoir se dérouler dans ces conditions. La proposition d prix sera-t-elle écrite et base même de la négociation ? Rien n’est moins sur.

Un autre volet attendu concerne les promotions, qui sont désormais encadrées pour éviter les tarifs abusivement bas. On ne veut plus voir les scènes d’émeutes comme on l’a vu il y a quelques jours avec le Nutella chez Intermarché.

La loi prévoit donc les ordonnances, qui viendront réglementer tout cela. Maintenant, les promotions les plus agressives supprimées seront-elles réellement bénéfiques aux agriculteurs ? On peut raisonnablement en doute.

L’encadrement des promotions dans les grandes surfaces, dans l’esprit du gouvernement, doit aussi permettre de faire disparaître les tarifs abusivement bas. Mais il faut une sacrée dose d’optimisme pour imaginer que ces mesures profiteront directement aux agriculteurs français.

En réalité, il va falloir attendre quelques semaines pour prendre connaissance du détail de ces ordonnances. C’est à partir de là, que l’on pourra étudier l’impact réel sur les relations entre agriculteurs, grande distribution et industriels ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *