Quand Carrefour est perquisitionné, cela tombe bien

Le hasard fait (parfois) bien les choses, à en croire l’actualité du moment. Alors que les paysans sont en guerre ouverte contre la Grande Distribution, on apprend que le 09 février dernier, le groupe Carrefour a vu ses locaux perquisitionnés dans le cadre d’une enquête sur certaines négociations commerciales.

Si la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait laissé fuiter qu’une perquisition avait visé une enseigne de la Grande Distribution, il aura fallu attendre le communiqué de Carrefour pour en apprendre plus.

La DGCCRF a néanmoins préciser les motifs de cette perquisition en expliquant que l’enseigne visée était accusée (par les fournisseurs)  « de leur imposer comme préalable à la négociation au titre de 2016 le versement d’une remise d’un montant significatif non négociable ».

On savait déjà que le gouvernement négociait pour tenter d’adoucir ces relations commerciales entre Grande Distribution et Industriels, mais aussi en cherchant le moyen d’y associer les agriculteurs eux-mêmes.

C’est dans ce contexte que cette perquisition a été annoncée, alors que le géant de la distribution affirme tout faire pour toujours respecter les législations en vigueur.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *