Quand Leclerc refuse de porter le chapeau face à Coca Cola

 

Il y a quelques jours, les clients des hypermarchés Leclerc découvraient que trouver du Coca-Cola relevait de la mission impossible. La société d’Atlanta et le distributeur défenseur du pouvoir d’achat se renvoyaient la responsabilité de la situation. Cependant, le patron des hypermarchés a publié sur son blog un argumentaire, tendant à faire passer son entreprise pour la victime d’une multinationale féroce. Nous vous laissons découvrir l’intégralité de son message, mais force est de constater que MEL (Michel Edouard Leclerc pour les intimes) a des talents certains de présenter les choses.

En dénonçant

Entre temps, on apprenait que Coca réduira la taille de ses bouteilles à partir de cet été. La bouteille de 1,5L passera ainsi à 1,25L, la bouteille de 2L à 1,75L… Le tout, sans baisse de prix ! Le magazine Capital l’a détaillé dans son dernier numéro.

 

Leclerc a alors le beau rôle de se poser en défenseur du pouvoir d’achat, refusant de voire les quantités de Coca-Cola baisser sans une baisse proportionnelle du prix. Vous l’aurez compris, Leclerc refuse de vendre du Coca-Cola pour vous et votre porte-monnaie.

Bien joué en termes de communication en présentant des chiffres si éloquents en apparence :

 

E.Leclerc pèse 0,7% du CA monde de Coca-Cola… qui est le puissant dans l’affaire ?

Coca-Cola représente 91% des ventes de cola chez E.Leclerc…qui est dépendant de qui ?

Le résultat net de Coca l’an dernier a été de 16% contre moins de 2% chez E.Leclerc… qui se sucre ?

 

Alors dans tous les cas, Leclerc a communiqué en fin stratège. Et vous, vous a-t-il convaincu ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *