Résultats en demi-teinte pour Unilever

 

La crise ralentit la croissance dans les pays émergents, et le groupe Unilever peut le constater amèrement puisque les ventes du groupe reculent de 3 % pour 2013 à 49,8 milliards d’euros. Cependant avec un bénéfice net à 4.84 milliards d’euros (+11 %), le groupe ne regrette pas ces investissement sur ces mêmes marchés émergents, à une époque où la crise frappait de plein fouet l’Europe et les Etats Unis. Plus de la moitié des ventes d’Unilever est réalisée sur ces nouveaux marchés, alors que l’activité sur le vieux continent continue de souffrir avec un recul de 1.1 % à périmètre constant.Ces résultats ne doivent pas masquer les ambitions du groupe néerlandais qui continue à afficher sa volonté d’atteindre 80 milliards d’euros en 2020. Pour y parvenir, Unilever ne cesse depuis les années 2000 de se débarrasser de ses multiples marques pour se concentrer sur celles qui « marchent ». De 2000 marques au début du millénaire, le groupe est passé à 400 environ aujourd’hui.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *