Du rififi chez Carrefour

Après le départ du directeur exécutif Europe (Mr Vicente TRIUS, qui n’était resté que 10 mois), c’est au tour de James MacCann (Directeur exécutif France) d’annoncer son départ. Après 15 mois de présence –il était arrivé en janvier 2010 de TESCO – , Mr Mc CANN, par son départ, marque bien le malaise autour de Lars OLOFSSON à la tête du géant de la distribution. On comprend d’autant moins, que CARREFOUR a commencé à réinventer l’hypermarché, en déployant son concept Carrefour Planet. En changeant le « patron », il sera difficile à CARREFOUR de susciter l’engouement pour son hypermarché du futur.

Lars OLOFSSON a également précisé, que la cession d’une partie de sa branche immobilière (CARREFOUR PROPERTY) n’était plus à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale du 21 juin. (La scission de sa branche discount, DIA, reste d’actualité). En affirmant cette volonté, CARREFOUR avait « inquiété » les marchés, qui ne comprenaient pas une telle volonté de scission, si ce n’était par une vue à très court terme. La contestation grandissante de certains actionnaires (dont nous nous étions fait l’écho) semble avoir fait reculer le groupe, donc.

Toujours est-il que ces chambardements visent des Hommes, mis en place par Lars Olofsson, qui apparaît désormais en première ligne en cas de nouvel échec.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *