Système U en 2014, un modèle à conforter

Après Carrefour et Casino, arrêtons-nous un instant sur les résultats de Système U pour l’année écoulée. L’année reste décevante pour le groupe d’indépendants, même si Serge Papin en minimise la portée. Question chiffres tout d’abord, le chiffre d’affaires progresse de 0.3 % à 18.51 milliards d’euros (TTC et hors essence. 23.51 milliards avec les carburants).  A parc constant, la baisse est même précisée à 0.3 % pour les hypermarchés et 0.2 % pour les supermarchés.

Comme souvent, Système U peut donc remercier la branche proximité, qui continue à progresser. La preuve, en 2014 21 nouveaux U Express et 9 Utile sont venus agrandir le parc existant.  Au 31 décembre 2014, le groupe dispose ainsi de 1575 points de vente, dont 832 hypermarchés et supermarchés et 743 magasins de proximité (Marché U, U-Express et Utile).

Même si il a cru de 15.9 % en 2014, le drive ne pèse pas lourd pour l’enseigne puisqu’avec 407 millions d’euros, il ne dépasse 2.2 % du chiffre d’affaires (Dans une interview à LSA, le patron de U déclare n’avoir jamais cru, aujourd’hui comme hier, aux promesses du drive).

Pour en finir avec les chiffres, précisons tout de même que le groupe représente désormais 10.3 % de PDM.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *