Une taxe sur les sodas pour une politique de santé publique

C’est finalement  l’ensemble des producteurs de boissons sucrées, qui supportera la nouvelle taxe, puisque les boissons light ont été inclus . C’est ce qu’a décidé la Commission des Finances de l’Assemblée, en doublant la taxe initiale, et en l’élargissant aux boissons avec édulcorants.  Cette nouvelle taxe devrait rapporter 250 millions d’euros, et devrait, selon les députés, permettre de financer l’allègement du coût du travail agricole.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *