U et Auchan espèrent atteindre leurs objectifs ! Oui mais lequel ?

 

Même si on sait désormais qu’Auchan et U ne se rapprocheront pas plus dans les années à venir, on sait aussi que leur alliance toujours en vigueur visait à peser plus sur les industriels lors des négociations. Pourtant en 2016, les résultats sont restés décevants.  Pour cause, le spécialiste des hypermarchés ambitionnait, à en croire le magazine Linéaires, obtenir les mêmes conditions que Leclerc, son rival. Du reste, le groupe nordiste aurait déjà fait savoir, qu’aucune revendication à la hausse ne serait prise en compte sans un alignement strict sur ces conditions.

Les négociations 2017 s’annoncent déjà donc tendues. Ne doutons pas qu’en cette période électorale, les politiques ne manqueront pas de se réapproprier le dossier, promettant agir pour le pouvoir d’achat des français.

Ce même magazine Linéaires rapporte les propos d’un fournisseur, qui, sous couvert d’anonymat, avançait :

 

 

 

« L’addition de deux fois 10% de part de marché sans synergie commerciale n’a jamais valu 20% réalisés par la même entité »

Dans une logique quelque peu différente, l’emblématique président de Système U, Serge Papin appelle même à une transparence et à une égalité quasi-parfaite :

 

« Puisque quatre grands blocs se sont désormais constitués, qui pèsent tous 20% du marché, il n’y a pratiquement plus de raisons pour que les prix d’achat soient différents. Si on était transparent sur qui obtient quoi, on mettrait fin au poker menteur et aux surenchères de la guerre des prix. Les tarifs, ensuite, seraient uniquement personnalisés en fonction des plans d’affaires signés avec les enseignes. »

 

A n’en pas douter, ces relations ne seront ni transparentes ni même apaisées, et on risque fort d’en reparler dans les semaines et les mois à venir.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *