Vives tensions entre l’ ANIA et la Grande Distribution

Le 13 février, Jean-Philippe Girard, le président de l’Association des industries alimentaires (Ania), s’expliquait sur son état d’esprit à l’heure des négociations avec la Grande Distribution. Cette dernière demanderait, selon lui, une baisse des tarifs, baisse comprise entre 2 et 8 %.

Il s’est donc, lors d’une interview sur France Info, insurgé contre cette situation, qu’il juge inquiétante notamment pour les agriculteurs français. Il a tiré la sonnette d’alarme, en dénonçant en plus de cette baisse des prix, les demandes de promotions de la part des hypermarchés et supermarchés.

« On voit le lait qui a progressé de 30 %, les oranges qui ont progressé de 50 % et en face des acheteurs qui disent : « écoutez, nous, c’est pas notre problème, on veut le même prix que l’an passé » «

Certes le problème n’est pas nouveau, et à quelques jours de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, au cours duquel l’accord devrait être signé, les relations se tendent un peu plus entre la grande distribution d’une part et les industriels d’autre part :

  « Je suis à la tête de l’Ania depuis 3 ans et demi et c’est à peu près à chaque fois la même chose (…) chaque année, on vient et on perd des marges » .

Il déplore que la grande distribution ne prenne as en considération la grave crise agricole. On en saura plus d’ici quelques jours, mais le salon de l’Agriculture sera une tribune rêvée pour les agriculteurs en colère….

Pour écouter l’intégralité de l’interview sur France Info

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *